• De l'autre côté du miroir

     

     

    J'ai eu l'idée d'écrire ce texte en janvier 2015. Récemment, j'ai rouvert le fichier OpenOffice le contenant et je me suis mise à le modifier afin qu'il soit potable.

    Je ne sais pas s'il y aura une suite, mais il s'agit d'une nouvelle pas comme les autres, du moins pas de la manière dont j'écris d'habitude. Je vous laisse juger par vous-même.

    Bonne lecture!

    De l'autre côté du miroir

     

    Il pleuvait le jour où tout a commencé. Je regardai les gouttes qui tombaient et s'écrasaient contre la fenêtre. La lumière du jour était faible à l'extérieur, les lumières étaient donc allumées dans la maison. L'orage menaçait d'éclater à tout instant.

    J'étais toute seule au Château du Miroir. Oui, c'était comme ça que s'appelait ma maison et elle s'appelle toujours ainsi. D'ailleurs ce nom sans très grande originalité reste encore un mystère pour bien des personnes aujourd'hui.

    Ce château était une grande et vieille bâtisse qui avait été construit au XVe siècle. De chacune des tours, il y avait une vue imprenable sur la région et ses vignobles. Elle surplombait le magnifique jardin qui l'entourait où poussait des légumes, des fruits et des fleurs en abondance. Cette demeure était connue dans tout le pays comme appartenant à l'une des familles les plus riches de la région.

    À l'intérieur, le château avait subi plein de rénovations, devenant ainsi plus moderne au fil du temps, même si l'ancienneté de cette forteresse se voyait encore à l'intérieur à cause du plancher qui craquait lorsqu'on y marchait dessus.

    M'ennuyant ce jour-là, je décidai de vadrouiller un peu partout dans la maison. Après avoir passé dans le salon, je me mis à monter les escaliers qui permettaient d'accéder à l'étage.

    J'ouvris une porte et je rentrai dans ma chambre. Tout était en désordre : des coussins traînaient un peu partout, mon bureau était envahi de livres et d'objets en tous genres, et mon lecteur MP3 et mon casque reposaient sur mon lit défait. Je sortis de ma chambre en la laissant telle qu'elle était avant que j'y sois rentrée.

    En sortant, je vis les escaliers que j'avais pris tout à l'heure pour venir jusqu'ici, mais j'en aperçu également d'autres. Ils avaient l'air d'être plus anciens que quelconque autre escalier de ce château. Ma grand-mère me l'avait dit un jour lorsque je lui en avais posé la question : ils permettaient d'aller au grenier. Je pris la décision d'aller le visiter.

    Les escaliers grinçaient, encore plus que ceux que j'avais pris pour aller dans ma chambre tout à l'heure. Une fois tout en haut des escaliers, j'ouvris la porte.

    C'était une grande pièce éclairée et pleine de poussière, avec quelques toiles d'araignées. Il y faisait assez froid puisqu'elle était éclairée seulement par une petite fenêtre et qu'il n'y avait pas le chauffage. En face de moi se trouvait un vieux coffre en bois que j'ouvris après avoir enlevé la poussière vulgairement avec ma main. Il contenait pleins de vieux livres et de photos anciennes en noir et blanc. Je le refermai tout doucement ayant peur qu'il se casse, puis j'observai la pièce.

    À ma droite se dressait un grand miroir oval. Tout autour, il était orné de motifs anciens que je ne connaissais pas, ou du moins je ne m'en souvenais pas. Je m'approchai lentement de la glace et me mis en face pour me regarder dedans. Et là, ce fut une stupéfaction. Je me souviendrai toute ma vie de ce que j'ai aperçu dans la glace à ce moment-là.

    Je voyais mon reflet dedans, comme dans un autre miroir banal, mais il y avait quelque chose de différent. J'étais habillé exactement de la même manière, portant les mêmes vêtements et les mêmes accessoires. Mon image se reflétait normalement mais le décor n'était plus le même. Je ne voyais pas les toiles d'araignées, je ne voyais pas le plancher en bois, je ne voyais rien de ce qu'il y avait autour de moi.

    Dans le miroir, je visualisais des arbres portant seulement leurs branches, toutes leurs feuilles étaient tombés. De la neige tombait en abondance et les chemins en étaient couverts d'une épaisse couche blanche. Je me frottais les yeux tellement je n'y croyais pas.

    Prise d'une soudaine panique, je me mis à courir en criant.

     

     

     

    « [Citation #15]Mes Tweets #2 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Juillet 2015 à 13:31

    C'est super!

    2
    Lundi 6 Juillet 2015 à 13:37

    Merci^^

    3
    Lundi 6 Juillet 2015 à 13:39

    de rien

    4
    Lundi 6 Juillet 2015 à 13:53

    c'est génial ! Et fais une suite, ça serait cool ;)

    5
    Lundi 6 Juillet 2015 à 13:57

    Merci ♥

    J'en avais fait une suite^, mais je pense que j'ai un peu copier sur le Monde de Narnia... Pas que l'histoire soit pareil, mais il peut y avoir certaines ressemblances...

    6
    Lundi 6 Juillet 2015 à 15:05

    On s'en fiche que tu ais copié... Et puis c'est pas copier, c'est s'inspirer donc ça va, on va pas crier "plagiat !" dans les rues de Paris xD

    7
    Lundi 6 Juillet 2015 à 15:45

    Oh mais c'est vraiment un très beau début! Cette histoire me plaît vraiment parce qu'il y a une chose vraiment magique qu'elle ne veut pas croire! Je veux bien lire la suite! On s'en fiche si tu as copié une autre histoire. C'est le plus important de lire un livre que tu connais puis tu t'inspires une histoire supplémentaire! Moi aussi ça m'est arrivée dès fois! ^^

    Bonne continuation!

    8
    Lundi 6 Juillet 2015 à 17:05

    @Une inconnue : Oui, tu as raison, c'est pas vraiment du plagiat mais de l'inspiration :)

    @-Amu-love- : Merci beaucoup!! ^^ Je verrai si je mettrai la suite, j'attends d'autres avis supplémentaires et quelques jours pour prendre ma décision, sachant que j'écris une histoire beaucoup plus longue (DanceLife) et qui me prend du temps :)

    9
    Lundi 6 Juillet 2015 à 19:05

    c'est vraiment bien le texte est original et la chute est juste parfaite. Bravo

    10
    Lundi 6 Juillet 2015 à 19:46

    Je te remercie ♥

    11
    Lundi 6 Juillet 2015 à 20:03

    de rien voyons^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :